Présentation du Projet «Riposte»

0
225
Logo de l'ONG REVSPLUS

Faire entendre la voix des communautés

Riposte est un projet multi-pays de Coalition PLUS dédié aux populations les plus vulnérables au VIH/sida, aux hépatites virales et aux IST. En raison des discriminations et des violences qu’elles subissent, ces populations – dites « clés » dans la dynamique de l’épidémie – accèdent plus difficilement à la prévention et aux soins. Pour une riposte mieux ciblée, qui prend en compte leurs besoins et spécificités, il est urgent de mettre en place des mécanismes permettant de libérer la parole des communautés et de porter leurs revendications au plus haut niveau. C’est l’objectif que vise notre projet en se déployant dans 4 CCM d’Afrique francophones : Burkina Faso, Burundi, Mali, République de Maurice.

Mise en œuvre 

Lancé en 2019 à l’initiative de 4 membres Africains de CPLUS, réseau international d’ONG communautaires de lutte contre le VIH / sida et les hépatites virales, le projet Riposte est mis en œuvre par 4 associations membres du réseau : l’ANSS au Burundi, ARCAD-Sida au Mali, PILS à Maurice et REVS PLUS au Burkina Faso. Le projet est coordonné par REVS PLUS et bénéficie de l’appui technique de l’Alliance globale des Communautés pour la Santé et les Droits (AGCS PLUS), réseau thématique de Coalition PLUS pour la défense des droits des minorités sexuelles.

Objectifs 

  • Renforcer les capacités des personnes issues des groupes clés à identifier leurs besoins et les obstacles qu’elles rencontrent pour accéder à la prévention et aux soins.
  • Construire des processus démocratiques pérennes de désignation des représentants-es des populations-clés dans les instances nationales de coordination des subventions du Fonds mondial (CCM).
  • Renforcer le leadership des représentants-es des populations-clés et leurs capacités à porter dans les CCM la parole de leurs communautés dans un lien de redevabilité.
  • Contribuer à l’obtention d’avancées durables en matière de droits et de soins de qualité pour les populations-clés.
  • Faciliter une coordination multi-pays pour contribuer au déploiement sous régional des stratégies communautaires les plus efficaces dans la riposte contre l’épidémie.

Les hommes ayant des rapports sexuels avec d’autres/HSH vivant avec le VIH :

40% à Maurice

13,4% au Mali

5% au Burundi

1,9% au Burkina Faso

Les professionnels de sexe/PS vivant avec le VIH :

73,2% à Maurice

24,2% au Mali

21,3% au Burundi

5,5% au Burkina Faso

Les usagers de drogues / UD vivant avec le VIH

50,4% à Maurice

Législation 

Depuis 2008 au Burundi, homosexualité = crime.

Peine encourue : 3 mois à 2 ans de prison + amende

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici